18 Rue Rémy Dumoncel
75014 Paris

+33 (0)1 40 47 92 88
contact@pnp-conseil.com
Poste infirmier : une reconversion professionnelle ?

Poste infirmier : une reconversion professionnelle ?

Beaucoup de personnes imaginent que la reconversion professionnelle pour un poste infirmier est impossible. Pourtant, l’âge ou l’expérience ne sont pas des freins à votre sélection si la motivation est réelle. Tout dépend de vos attentes et aptitudes à vous adapter face à des situations inattendues.

Qu’attendez-vous de ce poste ?

ambulance pour désert médical

Il est important de comprendre que le métier d’infirmier, avec ses horaires décalés, est difficile à mi-temps si vous souhaitez rester dans votre travail actuel. La reconversion implique de s’investir totalement, car votre présence est souvent indispensable.

En charge des patients, les infirmiers se divisent les chambres. Le contact avec les mêmes personnes permet un meilleur suivi du dossier médical. L’infirmier réalise les bases de la santé : prise de sang, contrôle de la fièvre, distribuer les médicaments ou encore accueillir et installer les nouveaux patients dans les chambres. L’essentiel est de faire gagner du temps au médecin sur des contrôles de santé standards.

Attention cependant : devenir infirmier ne fait pas de vous un médecin. Cela signifie que vous n’êtes pas en mesure de prendre de décision sur des traitements médicaux ni que vous pouvez décider – légalement parlant-  si un patient est guéri ou non.

Votre responsabilité est dans le suivi et la veille des évolutions des traitements appliqués. Ce poste n’est donc pas à prendre à la légère, puisque votre présence et attention auprès d’eux est primordiale au bon déroulement de leur guérison.

N’oubliez pas non plus que votre rôle s’accompagne de responsabilités multiples. Il faut être doté de plusieurs qualités telles que l’écoute, l’autonomie et savoir prioriser les urgences. Les horaires sont souvent décalés et peuvent impacter une vie familiale.

Le poste d’infirmier demande un réel engagement qui découle de votre motivation.  Si vous êtes toujours motivés et sûrs de votre choix, en ce cas la reconversion professionnelle dans ce milieu est envisageable.

La formation d’infirmier

Vous pouvez débuter sans diplôme ou formation préalable.  Trois ans d’investissement sont nécessaires, avec pour obligation de retourner sur les bancs de l’école. Vous allez suivre près de 2100 heures d’enseignements théoriques (35h hebdomadaire) sur 6 semestres suivis.

L’avantage est que la théorie n’est qu’une facette de la formation. En parallèle vous êtes en alternance ou en stage, assignés à des professionnels du métier. Cette formation (50% étude et 50% stage), vous demande une présence assidue sur les deux lieux de formation. Votre assiduité peut être un critère de sélection pour les années suivantes, et obligatoire pour l’obtention du diplôme. Si l’étudiant a moins de 26 ans, il peut le réaliser sous la forme d’alternance.

À la fin de ces trois années, vous obtenez un diplôme qui est considéré du même grade qu’une licence.

Après la formation

Comment trouver votre futur poste ? Sachez que les cadres sont très variés et ne proposent pas les mêmes services. À vous de déterminer lequel vous intéresse le plus. Vous pouvez vous rediriger vers le public, privé, à temps plein, partiel ou en intérim. On vous propose de ne pas oublier les maisons de retraite qui ont toujours besoin de personnel ! L’article suivant vous permet d’accéder à nos annonces médicales partout en France si vous souhaitez connaître les régions les plus demandées – peut-être même la vôtre.

Les hôpitaux sont très souvent implantés dans des centres-villes. Si vous êtes originaire de régions éloignées des centres et mal desservies par les transports, vous risquez de trouver difficilement un emploi proche de votre habitat.

Si vous vous retrouvez en situation d’entretien d’embauche, n’hésitez pas à poser des questions suivantes :

  • Le salaire. Mettez en avant vos compétences professionnelles passées pour pouvoir prétendre à un niveau de salaire que vous jugez correct, si ce n’est satisfaisant. Des critères externes, comme la distance de trajet avec votre logement, le nombre de patients ou de responsabilités, peuvent jouer en votre faveur.
  • Les heures de travail. Posez un cadre et indiquez si vous êtes prêts à faire plus qu’indiquer – en sachant que ce métier est connu pour ses heures supplémentaires.
  • Le service dans lequel vous allez être assigné. Il est logique d’avoir des préférences, entre un service pédiatrique ou de gériatrie, vous n’allez pas traiter les mêmes maladies. À vous d’estimer les perspectives d’évolutions et vos attentes pour la suite.

Le poste d’infirmier repose sur le dévouement pour autrui et une capacité à rester réactif et dynamique à n’importe quelle heure. Votre implication personnelle est le phare qui doit vous guider durant vos études. Très souvent sur votre lieu de travail, c’est aussi l’opportunité de créer des moments de partage mémorable avec l’équipe dans laquelle vous êtes et les patients dont vous êtes en charge.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les métiers possibles et les opportunités à saisir, on vous conseille de cliquer ici pour tout découvrir !