Praticien attaché:

Les professionnels de santé peuvent exercer l’activité médicale dans un établissement public sous le statut de praticien attaché. Ce statut n’exige pas l’inscription à l’Ordre des Médecins et la personne travaillant sous ce statut est placée sous l’autorité du chef de pôle ou, à défaut, du responsable du service, de l’unité fonctionnelle ou de toute autre structure interne dont ils relèvent.

La limite d’âge est fixée à 65 ans et la durée d’un contrat du travail est fixée au maximum à un an renouvelable dans la limite d’une durée totale de 24 mois. Placés sous l’autorité du responsable de la structure médicale, dans laquelle ils sont affectés, ils sont chargés de le seconder.

Le praticien attaché ne peut pas assurer tout seul des gardes ou astreintes. La durée de contrat du travail est de maximum 1 année et le salaire brut mensuel est déterminé par une grille de 13 échelon.

Praticen contractuel:

C’est un statut proposé par les centres hospitaliers au médecin qui a le  « plein exercice » de la médecine en France, c’est-à-dire être inscrit au Conseil de l’Ordre soit comme généraliste, soit comme spécialiste.

La rémunération est fixée par la grille indiciaire de la fonction publique, cette grille est calculée sur celle des praticiens hospitaliers de début de carrière ou s’élève dans la limite des récompenses applicables aux praticiens parvenus au 4ème échelon de la carrière, majorés de 10%. Une garde  aprox. 260 euro brut ; une astreinte (garde à domicile) approx. de 40 euro brut. 

La période annuelle de vacances  est de 25 jours + 20 jours (RTT). Un médecin contractuel ne peut pas exercer une activité libérale au sein de l’établissement public de santé sauf des praticiens contractuels employés à temps partiel.

Une durée d’un contrat de travail est de maximum de 2 ans mais cet engagement peut être renouvelé.  La période d’essai est en moyenne de 1 à 3 mois.

Praticien hospitalier:

Les praticiens hospitaliers peuvent par ailleurs réaliser des consultations privées au sein de l’établissement qui leur permettent d’augmenter leurs revenus. Un praticien hospitalier doit consacrer au maximum 20% de la durée de service hospitalier hebdomadaire à laquelle il est astreint à son activité libérale, c’est-à-dire 2 demi-journées.

L’activité libérale donne lieu à perception d’honoraires et au paiement d’une redevance à l’établissement. Le contrat de travail est d’habitude à durée indéterminée.

Emploi similaires